Edith Södergran
recueils en pdf
Edith Södergran
Eino Leino
Hallgrímsson...
Sigbjorn Obstfelder
H. Bang...
August Strindberg
Liens

Edith Södergran est une poétesse finlandaise d'expression suédoise. Elle est considérée aujourd'hui comme l'un des plus grands poètes scandinaves du XXème siècle.

On l’a parfois présentée comme une héritière des courants symbolistes français, expressionistes allemands, et même futuristes russes ! S'il est vrai qu'elle maîtrisait parfaitement l'allemand, connaissait le russe comme le français, la lecture d'un seul de ses poèmes rend peu pertinente la prise en compte de ces héritages, qu'il semble par ailleurs difficile de pouvoir concilier.
Ces tentatives assez contradictoires de vouloir la rattacher à un mouvement démontrent surtout l'originalité d'Edith Södergran, qui est vraiment une figure à part. Elle n’a pas souhaité se retirer dans une tour d'ivoire, mais sa volonté d'indépendance, et aussi la maladie, comme l'isolement, ont contribué à donner à son œuvre une empreinte si particulière qu'elle semble encore aujourd'hui une voix étrange, surprenante.

Elle est née le 4 avril 1892 à Saint Petersbourg, seule enfant ayant survécu de Matts et Helena Södergran. La famille s'installe dans une commune de Carélie, Raivola, où Edith reste dix ans auprès de sa mère. Elle reçoit par la suite un enseignement multilingue à l'école allemande de Saint Petersbourg, où elle côtoie de jeunes russes, allemands, suédois et finlandais. Curieusement, malgré le multilinguisme de l'enseignement, elle ne suit aucun cours de suédois, langue qui sera celle de son œuvre.
Le père, Matts, fait faillite et dilapide rapidement l'argent de sa femme ; les ennuis d'argent seront tels qu'Edith et sa mère ne mangeront pas tous les jours à leur faim.
La vie d'Edith est une succession d'évènements tragiques ; sa sœur adoptive, une jeune fille recueillie par sa mère, nommée Singa, meurt, renversée par un train. En 1904 son père est atteint de tuberculose. En 1906, gravement malade, il entre au sanatorium de Nummela. Son état de santé continue à se détériorer et il meurt en 1907.
En novembre 1908 Edith apprend qu'elle a contracté, à son tour, la tuberculose. Elle sait désormais qu'elle a environ deux chances sur trois de mourir dans les dix ans.
Elle emménage à son tour à Nummela, là même où elle vit son père s'éteindre.
La première année sa santé s'améliore, et elle peut retourner à Raivola pour l'été ; mais à l'automne son état s'aggrave et elle doit retourner au sanatorium. Les deux années qui suivent, la maladie gagne du terrain. Déprimée, se sentant prisonnière du sanatorium, elle ne cesse de rêver d'autres contrées, rêves dont elle sait transfigurer la naïveté.
En 1911, accompagnée de sa mère, elle part pour Arosa, en Suisse, mais elle ne se porte guère mieux. C'est au sanatorium de Davos-Dorf qu'un docteur parvient à la remettre sur pieds grace à des soins particuliers. Elle semble guérie, et retourne à Raivola. Elle écrit alors de nombreux poèmes qui marquent son intérêt pour la vie, la sensualité, et lit Nietszche.
Elle entame une longue correspondance avec Hagar Olsson, autre femme écrivain, qui rapidement devient sa confidente, son amie la plus proche.
Mais la maladie revient rapidement, très rapidement, et plus forte. Elle s'éteint chez elle, en 1923.

Landet som icke är

Jag längtar till landet som icke är,
ty allting som är, är jag trött att begära.
Månen berättar mig i silverne runor
om landet som icke är.
Landet, där all vår önskan blir underbart uppfylld,
landet, där alla våra kedjor falla,
landet, där vi svalka vår sargade panna
i månens dagg.
Mitt liv var en het villa.
Men ett har jag funnit och ett har jag verkligen vunnit -
vägen till landet som icke är.
I landet som icke är
där går min älskade med gnistrande krona.
Vem är min älskade ? Natten är mörk
och stjärnorna dallra till svar.
Vem är min älskade ? Vad är hans namn ?
Himlarna välva sig högre och högre,
och ett människobarn drunknar i ändlösa dimmor
och vet intet svar.
Men ett människobarn är ingenting annat än visshet.
Och det sträcker ut sina armar högre än alla himlar.
Och det kommer ett svar : Jag är den du älskar och alltid skall älska.

Le pays qui n’est pas

Je me languis du pays qui n’est pas,
car tout ce qui est, je suis fatiguée de le désirer.
La lune me parle en runes argentées
du pays qui n’est pas.
Le pays où chaque souhait sera exaucé merveilleusement,
le pays où toutes nos chaînes tomberont,
le pays où nous rafraîchirons notre front lacéré
dans la rosée de la lune.
Ma vie fut une brûlante erreur.
Mais j’ai trouvé et j’ai gagné ceci, vraiment :
le chemin vers le pays qui n’est pas.
Dans le pays qui n’est pas
va celui que j’aime avec une couronne étincelante.
Qui est celui que j’aime ? La nuit est sombre
et les étoiles tremblent de répondre.
Qui est celui que j’aime ? Quel est son nom ?
La voûte des cieux est de plus en plus haute,
et l’enfant de l’homme se noie en un brouillard sans fin
et ne sait nulle réponse.
Mais l’enfant de l’homme n’est rien d’autre que certitude.
Et il tend ses bras plus haut que tous les cieux.
Et il vient une réponse : je suis celui que tu aimes et aimeras toujours.


Ankomst till Hades

Se här är evighetens strand,
här brusar strömmen förbi,
och döden spelar i buskarna
sin samma entoniga melodi.

Död, varför tystnade du ?
Vi äro komna långt ifrån
och äro hungriga att höra,
vi hava aldrig haft en amma
som kunnat sjunga såsom du.

Kransen som aldrig smyckat min panna
lägger jag tyst till din fot.
Du skall visa mig ett underbart land
där palmerna höga stå,
och där mellan pelarraderna
längtans vågor gå.


Arrivée chez Hadès

Vois, ici est le rivage de l’éternité,
ici le courant bruit devant
et la mort joue dans les bosquets
sa mélodie monotone.

Mort, pourquoi es-tu restée silencieuse ?
Nous étions venus de loin
et nous étions avides d’entendre,
nous n’avons jamais eu une âme
qui pouvait chanter comme toi.

La couronne qui n’a jamais orné mon front
je l’étends silencieusement devant toi.
Tu vas me montrer un pays merveilleux
où se tiennent de hauts palmiers
et où entre les piliers
vont les vagues du désir.

jarvella
15/05/06